AccueilJardinagePeut-on planter l’arum blanc en pleine terre ?

Peut-on planter l’arum blanc en pleine terre ?

Avec sa forme élégante et sa belle teinte blanche, l’arum blanc habille les points d’eau. Mais peut-elle s’inviter dans le jardin ?

Élégant et raffiné, l’arum blanc orne les jardins et les bouquets. Sa fleur, également appelée « spathe », ressemble à un long cornet autour duquel se love une sorte de pistil : le spadice. Elle fleurit au bout d’une haute tige, perdue dans un beau feuillage marbré, entre les mois de juin et de septembre.

Mais peut-on planter l’arum blanc en pleine terre ? Comment en prendre soin pour profiter d’une floraison année après année ? Découvrez les bons gestes à adopter pour cultiver cette plante avec succès.

À propos de l’arum blanc

Plusieurs arums blancs en pleine terre

L’arum blanc est une plante bulbeuse originaire d’Afrique du Sud. À l’état sauvage, elle pousse généralement dans les zones humides, voire marécageuses. Ce qui en fait une plante décorative idéale pour sublimer les bassins de jardin. Même si cela ne l’empêche pas de trouver sa place sur la véranda ou même dans les jardinières, plantées en pleine terre.

Comme l’arum blanc fleurit en été, il est conseillé de la mettre en terre en automne, bien qu’il soit théoriquement possible de la planter jusqu’en mai. Une fois les bulbes placés dans un sol meuble, frais et fertile, la plante se développe jusqu’à atteindre 80 cm à 1 mètre de haut. Dès lors, des fleurs blanches délicates et racées éclosent par vagues jusqu’en septembre pour embellir le jardin.

Peut-on planter l’arum blanc en pleine terre ?

Jeune fleur d'arum blanc

Peut-on planter l’arum blanc en pleine terre ? Les passionnés de fleurs et de jardinage sont nombreux à s’être déjà posé la question. La réponse est simple : oui. Cette plante décorative pousse aisément en pleine terre, que ce soit au soleil ou à mi-ombre. Il suffit de suivre la procédure suivante :

Étape 1 : préparer la terre en amont

  • Bêchez la terre en profondeur en vue de retirer les cailloux et mauvaises herbes susceptibles d’entraver sa croissance. 
  • Ameublir la terre en y incorporant du fumier composté. En effet, l’arum blanc a besoin d’une réserve constante de nourriture.

Étape 2 : planter le bulbe

Les bulbes de l’arum blanc sont disponibles auprès des jardineries entre les mois de septembre et de décembre. Il faut les planter immédiatement dans un sol ameubli et frais, voire humide, avant le début de l’été.

  • Enterrer le bulbe dans un trou à 15 à 20 cm de profondeur,
  • Recouvrir de terre en tassant légèrement,
  • Arroser généreusement la plantation,
  • Espacer chaque bulbe d’environ 30 centimètres.

Notez que l’arum blanc requiert de la chaleur et de l’humidité pour bien se développer. Il est donc conseillé de protéger les bulbes du gel en recouvrant la zone de culture de feuilles mortes et de pailles. Quelques feuilles éparses sont susceptibles de se montrer en hiver. Néanmoins, il faudra attendre l’arrivée du printemps pour que le bulbe développe ses premières feuilles verdoyantes.

Planter l’arum blanc en pot

Il est tout à fait possible de planter l’arum blanc dans un pot en terre cuite, avant de le placer sur sa véranda. Dans ce cas de figure, mieux vaut préparer au préalable un sol meuble, constitué à 50 % de terre végétale et à 50 % de terreau.

Ensuite, il ne reste plus qu’à enfouir le bulbe sous 5 cm à 10 cm de terreau avant de recouvrir de terre et de tasser légèrement. Comme précédemment, il ne faut pas oublier d’arroser abondamment la plante. Après tout, celle-ci demande beaucoup d’humidité pour se développer et fleurir dans les meilleures conditions.

Quelques conseils pour entretenir l’arum blanc

Prendre soin de son parterre d'arum blanc

L’arum blanc est une plante qui aime l’humidité. Le terreau ou même le sol du jardin doivent faire l’objet d’un arrosage fréquent et abondant pour soutenir sa croissance. C’est d’autant plus vrai lors de la période de floraison, entre juin et septembre. Le cas échéant, les belles fleurs blanches perdront de leur noblesse et de leur grâce…

En ce qui concerne le fumier, il vaut mieux opter pour un engrais liquide à utiliser tous les 15 jours pendant la période de croissance. Toutefois, il se révèle essentiel de fertiliser le sol 1 fois par semaine pour soutenir la floraison.

Une fois l’été passé, les fleurs perdent de leurs éclats et se fanent inexorablement. Il en va de même pour les feuilles. Alors, il ne faut pas hésiter à ôter régulièrement les feuilles fanées, diminuer l’arrosage et stopper l’application d’engrais. L’arum blanc se prépare à entrer en dormance pour l’hiver…

Articles associés

7 astuces pour sublimer un lit en bois

Les lits en bois massif ont ce je-ne-sais-quoi qui...

Comment décorer sa salle de bains dans un style contemporain ?

La salle de bains, souvent reléguée au second plan...

Réparer soi-même un volet roulant électrique : mythe ou réalité ?

La réparation d'un volet roulant électrique par soi-même semble...

Comments

Articles recommandés

7 astuces pour sublimer un lit en bois

Les lits en bois massif ont ce je-ne-sais-quoi qui...

Comment décorer sa salle de bains dans un style contemporain ?

La salle de bains, souvent reléguée au second plan...

Réparer soi-même un volet roulant électrique : mythe ou réalité ?

La réparation d'un volet roulant électrique par soi-même semble...

Comment intégrer un grand lit dans une petite chambre ?

Dans le monde cosy et parfois étriqué de nos...

Où placer un local technique pour une piscine ?

Lorsque l'on décide d'installer une piscine, une multitude de...

Comment bien choisir son matelas quand on dort à deux ?

Dormir à deux peut être l'expérience la plus réconfortante...