AccueilJardinageCombien de potimarron peut-on espérer par pied ?

Combien de potimarron peut-on espérer par pied ?

Légume consommé en soupe ou en purée, le potimarron s’invite dans de plus en plus de potagers. Focus sur cette star automnale.

Le potimarron, appartenant à la famille des cucurbitacées, est de taille plus petite que le potiron classique. Il est aussi connu sous l’appellation de potiron d’Hokkaido étant donné qu’il tient ses origines du nord du Japon. Sa forme est semblable à une poire. Il existe en plusieurs variétés et son fruit pèse souvent entre 2 et 4 kilos. Sa culture est assez facile.

Le potimarron est, entre autres, connu pour avoir une teneur en carotène deux fois plus élevé que celle contenue dans les carottes. Il est également riche en vitamine A ainsi qu’en acides gras insaturés contribuant à la réduction du taux de cholestérol dans le sang. Son semis se fait généralement en début mars, sous abri ou encore à la moitié du mois de mai, en pleine terre. 

Le potimarron peut produire jusqu’à combien de fruits par pied ?

Des potimarrons récoltés en automne

Le rendement du potimarron dépendra surtout de la manière, dont vous allez procéder au semis et à sa plantation. Si ces derniers sont effectués correctement, vous pourrez vous attendre à une bonne récolte. D’une manière générale, le nombre de potimarrons par pied est de 5 à 6 fruits. 

Quels sont les nutriments contenus dans le potimarron ?

Le potimarron se compose à 92 % d’eau et est particulièrement riche en potassium. Sa consommation permet ainsi d’éviter les risques d’hypertension. Il possède aussi des vertus antioxydantes grâce à sa chair riche en vitamine A. Le potimarron contient aussi d’autres vitamines : B, C, D et E. Enfin, mis à part le potassium, il est également riche en oligo-éléments tels que le sodium, le fer, le phosphore, le magnésium et le calcium. 

Quelles sont les variétés de potimarron les plus cultivées en France ?

Le Red Kuri, une des variétés de potimarron les plus cultivées en France

Il existe plusieurs variétés de potimarron, mais celles que l’on retrouve le plus souvent dans nos champs sont celles dites « Red Kuri » et « Uchiki Kuri ». La première se distingue par son fruit de couleur rouge-orange. Sa peau est dure et son goût se rapproche de la châtaigne. Le second se caractérise par une couleur jaune crème. Sa chair a un goût similaire au marron.

Qu’en est-il du semis ?

Pour ce qui est du semis, celui-ci peut se faire dès début mars, mais il doit se faire impérativement sous abri. Sinon, vous pourrez l’effectuer en mi-mai en pleine terre. À part cela, pour assurer une bonne culture du potimarron, il faudra également s’assurer que ses graines soient bien pointées vers le bas.

Par ailleurs, cette plante est assez gourmande en minéraux, d’où la nécessité d’utiliser des fumures organiques fraîches. Pour éviter les risques de pourritures, il faudrait aussi à ce que le local de stockage, dans le cas d’un semis sous abri, soit bien sec et aéré.

La température optimale se situera entre 12 et 15°C. Quant au taux d’humidité, il doit être compris entre 70 à 75 %.

Quand procéder à la récolte du potimarron ?

La récolte du potimarron se fait lorsque les feuilles de la plante commencent à se dessécher et que la peau du fruit se ternit. D’une manière générale, les fruits mûrissent en septembre. Mais idéalement, vous pouvez les cueillir à partir du moment où leurs pédoncules sont bien secs et que les feuillages de la plante jaunissent.

Cela se passe souvent en octobre et c’est pour cette raison que la récolte a lieu au début de ce mois. Une fois cueilli, le potimarron peut être conservé jusqu’à environ un an. Toutefois, il doit être entreposé dans un endroit sec où la température ambiante va de 10 à 15 °C. 

Comment entretenir les plants ?

Un plant de potimarron en fleur

Pour que vos potimarrons puissent se développer et donner les meilleurs fruits (tout comme d’autres plantes du potager), un bon entretien s’avère indispensable. En premier lieu, vous devez tenir les limaces et les escargots loin de vos jeunes plants. Vous devez aussi vous assurer que le sol soit toujours bien propre et réaliser un binage et un paillage régulièrement.

Lorsque vous arroserez vos plants, faites en sorte de ne pas mouiller les feuilles. En outre, le taillage des tiges n’est pas impératif, mais en le faisant, vous limiterez l’encombrement. En cas de pluies fréquentes avant la période de récolte, placez une tuile ou une planche sous vos potimarrons. Cela évitera qu’ils soient pas abîmés par une mauvaise météo. 

Articles associés

Comment bien choisir son matelas quand on dort à deux ?

Dormir à deux peut être l'expérience la plus réconfortante...

10 zones à haut potentiel pour investir et acheter sa maison en 2024

Le marché de l’immobilier en 2024 risque encore d’être...

5 situations spécifiques où le portail sur-mesure est une évidence

Lorsqu'il s'agit d'embellir et de sécuriser notre espace de...

Comments

Articles recommandés

Comment bien choisir son matelas quand on dort à deux ?

Dormir à deux peut être l'expérience la plus réconfortante...

10 zones à haut potentiel pour investir et acheter sa maison en 2024

Le marché de l’immobilier en 2024 risque encore d’être...

5 situations spécifiques où le portail sur-mesure est une évidence

Lorsqu'il s'agit d'embellir et de sécuriser notre espace de...

Comment les volets roulants peuvent réduire votre facture d’énergie ?

Avec les enjeux actuels et les défis environnementaux croissants...

Quelle est la durée de vie d’une pompe de relevage ?

Lorsque l’écoulement des eaux usées ne peut s’effectuer naturellement,...