AccueilJardinageQuelle terre utiliser pour le laurier rose en pot ?

Quelle terre utiliser pour le laurier rose en pot ?

Le laurier rose est idéal aussi bien en pleine terre qu’en pot. Si vous optez pour cette deuxième option, découvrez comment en prendre soin.

Quoi de plus plaisant que de voir un laurier-rose en pot ! Si vous comptez d’ailleurs apporter cette petite touche méditerranéenne à votre terrasse votre jardin, vous pouvez opter pour cette plante. Cette dernière a, entre autres, cette particularité d’être facile à cultiver. Cependant, son entretien ne doit pas être négligé et pour cela, il faut respecter quelques règles. Suivez le guide d’entretien du laurier-rose dans cet article.

L’essentiel à savoir sur le laurier-rose

Vue rapprochée sur les fleurs de laurier rose

Aussi connu sous l’appellation scientifique de Nerium Oleander, le laurier-rose est un arbuste typique des terres méditerranéennes. On le retrouve souvent près des ruisseaux et sa taille fait en moyenne 2 m de hauteur. Les feuilles de cette plante sont particulièrement coriaces et résistent même à la période hivernale. Elles se caractérisent par leur aspect allongé et leur couleur d’un vert sombre.

La floraison du laurier-rose a généralement lieu au début du mois de mai et se poursuit jusqu’au début de l’automne. Pour ce qui est de ses fleurs, celles-ci peuvent être simples, doubles ou même triples et elles sont regroupées à l’extrémité des rameaux. Leur forme est semblable à une trompette et elles arborent une teinte rose, soit claire ou foncée selon les espèces. Il existe également d’autres variétés, dont les fleurs sont de couleur blanche ou jaune.

Une plante qui apprécie le soleil et le humus

Il faut savoir que le laurier-rose apprécie particulièrement la chaleur. Cette plante se développe de manière optimale lorsqu’elle bénéficie d’un bon ensoleillement et lorsque la terre est bien drainée et riche en humus. Il faut noter que certaines variétés supportent mal l’hiver d’où l’intérêt de les mettre en pot. Ainsi, elles seront bien à l’abri pendant les périodes de gel. Il faut tout de même noter que des espèces de lauriers-roses sont un peu plus résistantes que d’autres.

Qu’en est-il du terreau à utiliser ?

Choisir le bon terreau et le substrat pour le laurier rose

Le substrat, dont vous allez vous servir pour le laurier-rose doit à la fois être filtrant, léger et riche. Pour cela, vous pourrez, par exemple, mélanger votre terreau avec du sable de rivière. Par ailleurs, au lieu d’utiliser un compost, optez pour de l’engrais organique à diffusion lente. 

Avant de remplir vos pots de substrats, pensez à déposer des gros cailloux dans le fond de chacun d’entre eux. Cela permettra en effet de ralentir l’écoulement de l’eau. Par la suite, vous allez y ajouter du gravier ou des billes d’argile à environ 20% de la hauteur du contenant. Ces derniers vont former une couche de drainage qui empêchera les racines de la plante de ne pas tremper dans l’eau. Un feutre sera aussi nécessaire pour que le substrat ne s’écoule pas par les trous d’évacuation lorsque vous arroserez votre laurier-rose.

Comment s’y prendre pour rempoter le laurier-rose et à quel moment le faire ?

Effectuer le rempotage du laurier rose

Le laurier-rose est parfaitement cultivable en pots et cette alternative est notamment recommandée si vous vivez en dehors des côtes méditerranéennes. Le meilleur moment pour rempoter cette plante est au printemps avant la période de floraison, soit entre les mois de mars et de mai.

Le rempotage du laurier-rose peut se faire tous les ans pour les jeunes plants et une fois tous les 3 ou 4 ans quand ils atteignent plus de 1,50 m de hauteur. Cependant, pensez à bien installer votre laurier-rose dans un endroit bien exposé. Vous devez aussi bien protéger la plante contre le froid étant donné que certaines espèces craignent le froid et celles-ci peuvent en souffrir.

Quel contenant privilégier pour cette opération ?

Pour ce qui est du contenant, il vous faudra un pot de grande taille percée, car quand le laurier-rose grandit, il devient un arbuste plus ou moins imposant. De plus, ses racines auront besoin d’assez d’espaces pour se développer correctement. Pour qu’elles soient bien protégées durant les périodes de gel, les parois des pots doivent aussi être épaisses. 

Si jamais le rempotage du laurier-rose n’est plus possible, car les racines se seraient trop entremêlées entre elles, alors vous devrez procéder au surfaçage. Cela consiste à gratter la surface du terreau très délicatement. Par la suite, vous ôterez le plus de terreau possible et le remplacer par un autre bien plus frais. Enfin, n’oubliez pas que le laurier-rose est très toxique et sa manipulation requiert l’utilisation de gants lorsque vous allez l’entretenir.

Articles associés

Comment bien choisir son matelas quand on dort à deux ?

Dormir à deux peut être l'expérience la plus réconfortante...

10 zones à haut potentiel pour investir et acheter sa maison en 2024

Le marché de l’immobilier en 2024 risque encore d’être...

5 situations spécifiques où le portail sur-mesure est une évidence

Lorsqu'il s'agit d'embellir et de sécuriser notre espace de...

Comments

Articles recommandés

Comment bien choisir son matelas quand on dort à deux ?

Dormir à deux peut être l'expérience la plus réconfortante...

10 zones à haut potentiel pour investir et acheter sa maison en 2024

Le marché de l’immobilier en 2024 risque encore d’être...

5 situations spécifiques où le portail sur-mesure est une évidence

Lorsqu'il s'agit d'embellir et de sécuriser notre espace de...

Comment les volets roulants peuvent réduire votre facture d’énergie ?

Avec les enjeux actuels et les défis environnementaux croissants...

Quelle est la durée de vie d’une pompe de relevage ?

Lorsque l’écoulement des eaux usées ne peut s’effectuer naturellement,...