AccueilJardinageÀ combien de feuilles repiquer les tomates ?

À combien de feuilles repiquer les tomates ?

Étape clé pour permettre aux tomates de pousser de manière optimale, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le repiquage des plants.

Appréciant particulièrement le soleil, les tomates font partie des légumes que l’on retrouve le plus souvent dans les potagers. Pour espérer avoir une bonne récolte, il est important connaître le moment exact pour procéder à leur repiquage, mais surtout comment s’y prendre en adoptant les bons gestes.

Il faut aussi noter que cette opération peut varier d’une région à une autre étant donné que le climat est différent. La tomate redoute le froid et apprécie les climats chauds et tempérés, mais d’une manière générale, son repiquage se déroule au mois de mai.

À partir de quel moment procéder au repiquage de vos tomates ?

De petits pieds de tomates
@Pinterest

Le repiquage des tomates doit être effectué lorsque ces dernières ont développé entre 6 et 8 feuilles et que les plants mesurent à peu près 10 à 15 cm de hauteur. À ce stade, les racines des plants ont suffisamment développé leurs racines et la transplantation des plants dans un substrat plus riche est conseillée.

Pour procéder au repiquage proprement dit, il vous faudra quelques pots ou godets de taille moyenne, d’un bon substrat, de l’eau et d’un outil qui servira lors de la transplantation.

Comment faire un repiquage pour les tomates ?

Faire passer les pieds de tomates dans un plus grand pot

Préparer le substrat

Le repiquage des tomates se fera en plusieurs étapes, dont la première consiste en la préparation du substrat. Pour cela, vous devrez commencer par mélanger du terreau et du compost. Sachez que le substrat à utiliser pour les tomates doit être particulièrement riche en éléments nutritifs. Ces derniers vont en effet assurer la croissance optimale de vos plants de tomates.

Tasser la terre et dégager les plants

La deuxième étape du repiquage sera de remplir les pots ou les godets du substrat. Vous pouvez ensuite tasser légèrement la terre. Pour la troisième étape, vous aurez à dégager vos plants de tomates délicatement de leurs anciens pots tout en faisant attention à ne pas endommager les racines. Étant donné que cette opération nécessite une certaine adresse, vous pouvez ramollir votre substrat en l’humidifiant légèrement.

Le repiquage en lui-même

La quatrième étape du repiquage consistera à placer vos plants de tomates dans leurs nouveaux pots, mais veillez bien à ce qu’ils soient à niveau et bien centrés. Pour l’avant-dernière étape, vous allez recouvrir les racines de substrat tout en tassant légèrement afin d’éliminer les éventuelles poches d’air. Enfin, terminez le repiquage des tomates en arrosant vos plants pour tasser le substrat, mais surtout pour favoriser l’enracinement.

Pendant les premiers jours de la transplantation, il faut bien arroser les plants de tomates et les mettre à l’abri des fortes chaleurs. En effet, les plants auront besoin d’un temps d’adaptation à leur nouvel environnement.

Quel intérêt y a-t-il à faire le repiquage des tomates ?

Le repiquage des tomates doit se faire au bon moment pour éviter l’apparition de divers problèmes. Il faut savoir que la croissance des tomates peut s’arrêter quand leurs racines n’ont pas assez de place pour se développer. Parfois, des racines vont même se dessécher et pourrir.

Par ailleurs, dans le cas où le terreau manque d’éléments nutritifs, les feuilles de la plantule vont jaunir et cela n’annonce rien de bon pour vos plants. La plante pourrait même s’étioler (allongement de la tige principale) et devenir plus fragile et plus difficile à manipuler.

Pour que celle-ci soit plus solide, il faut que votre plant soit parfaitement ramifié et il résistera mieux aux différentes intempéries. 

Comment limiter l’apparition du mildiou sur vos tomates ?

Le mildiou attaquant les feuilles de tomates

Bien connu dans le monde du jardinage, en particulier dans le cas des tomates, le mildiou est un champignon qui va occasionner des dégâts importants aux jeunes plants. Cette maladie fongique peut en effet détruire en l’espace de quelques jours votre culture par temps chaud et humide.

Un traitement curatif n’a jusqu’ici été découvert, mais il est tout à fait possible de prévenir cette maladie. Il faut, entre autres, privilégier la rotation des cultures sur 3 ans et d’éviter de replanter au même endroit. Vous devez aussi arracher les feuilles malades aussitôt qu’elles apparaissent et les bruler. Le pincement des plants de tomates est également un geste à proscrire.

En ce qui concerne l’arrosage, pensez à le faire tous les soirs, tout en veillant à ne pas mouiller les feuilles. Enfin, lorsque vous allez entretenir le sol, faites en sortes à ne pas enfouir des cultures potentiellement malades.

Articles associés

Comment décorer sa salle de bains dans un style contemporain ?

La salle de bains, souvent reléguée au second plan...

Réparer soi-même un volet roulant électrique : mythe ou réalité ?

La réparation d'un volet roulant électrique par soi-même semble...

Comment intégrer un grand lit dans une petite chambre ?

Dans le monde cosy et parfois étriqué de nos...

Comments

Articles recommandés

Comment décorer sa salle de bains dans un style contemporain ?

La salle de bains, souvent reléguée au second plan...

Réparer soi-même un volet roulant électrique : mythe ou réalité ?

La réparation d'un volet roulant électrique par soi-même semble...

Comment intégrer un grand lit dans une petite chambre ?

Dans le monde cosy et parfois étriqué de nos...

Où placer un local technique pour une piscine ?

Lorsque l'on décide d'installer une piscine, une multitude de...

Comment bien choisir son matelas quand on dort à deux ?

Dormir à deux peut être l'expérience la plus réconfortante...

10 zones à haut potentiel pour investir et acheter sa maison en 2024

Le marché de l’immobilier en 2024 risque encore d’être...